VAE, Validation des Acquis de l'Expérience, les étapes à suivre - FEPAM

VAE, Validation des Acquis de l’Expérience, les étapes à suivre

VAE = Transformer son expérience en Certification Professionnelle !

Vous n’êtes pas titulaire d’un diplôme d’armurier « technique » MAIS vous avez trois années d’expérience professionnelle minimum, équivalent temps plein, dans le métier au cours des dix dernières années en France (structure ayant les autorisations de commerce des catégories A1/B (ex 1ère/4ème catégories) et/ou C, D a) b) c) h) i) j) (ex 5ème/7ème catégories).

Vous souhaitez de ce fait déposer une demande de VAE (Validation des Acquis de l’Expérience) pour obtenir le CQP Commerce Armes et Munitions validé par la FEPAM.

Attention ! Votre expérience doit être en rapport direct avec l’objet de la demande de la validation des acquis de votre expérience, c’est à dire avec le CQP Commerce Armes et Munitions !

Déroulement de la procédure de la validation de VAE

Le candidat doit télécharger et adresser par courrier sa demande de validation des acquis de l’expérience (VAE) au CQP Commerce Armes et Munitions à FEPAM formation, à sa convenance dans les délais et les conditions fixés dans le Livret 1.

Il ne peut déposer qu’une seule demande pendant la même année civile et pour le même diplôme, titre à finalité professionnelle ou certificat de qualification.

Pour des diplômes différents, il ne peut déposer plus de trois demandes au cours de la même année civile.

La demande doit comprendre les documents qui rendent compte de cette expérience et la durée des différentes activités salariées, non salariées, bénévoles qui l’ont constituée et le cas échéant, les attestations correspondant aux formations suivies et aux diplômes obtenus antérieurement.

La rédaction du Livret 2 est à faire obligatoirement dans le délai de validité de l’avis de recevabilité et cela même si l’agrément d’armurier (délivré par la Préfecture) est valable bien plus longtemps de son côté. Cela n’a rien a voir. Il faut donc démarrer le parcours lorsque l’on est vraiment prêt car il doit être finalisé en 1 an (gestion du traitement administratif inclus).

Dossier de présentation (Livret 2)

Le Livret 2 doit expliciter les connaissances, les compétences et les aptitudes acquises par l’expérience en relation avec le diplôme ou le titre visé.
Ce Livret 2 est envoyé au candidat après que son Livret 1 de recevabilité a été accepté et que son dossier administratif et de prise en charge financière ont été validés.
En cas de parcours accompagné, le Livret 2 est remis lors de la première journée d’accompagnement.

Accompagnement des candidats

Une prestation d’accompagnement peut être proposée pour aider le candidat à réaliser son dossier de présentation de l’expérience. Elle est assurée par l’organisme certificateur FEPAM formation. L’accompagnement consiste principalement en :
– une aide à la formulation de l’expérience à valider,
– une aide à la constitution du dossier de validation,
– une préparation à l’entretien avec le jury.
Ces informations sont communiquées au candidat suite au retour de son Livret 1.
Pour obtenir des aides financières, se renseigner auprès de l’entreprise, de l’organisme paritaire collecteur agréé (OPCA), de Pôle emploi ou des Conseils Régionaux, etc.

Les dates d’accompagnement sont définies chaque année : https://www.fepam.fr/cqp-cam/vae/aides-au-financement

Le jury (composé de professionnels et enseignants) évaluera le Livret 2 et rendra sa décision de validation module par module.

Validation totale

Le jury peut attribuer la totalité de la certification du certificat de qualification professionnelle.
Si le dossier montre que les activités pour l’ensemble des modules sont maîtrisées, le jury valide tous les modules et délivre le CQP CAM avec, le cas échéant, des préconisations de perfectionnement ; Le jury se réserve la possibilité de convoquer le candidat à un entretien afin d’approfondir le développement des expériences présentées dans le mémoire et valider en face à face certains modules.

Le CQP Commerce Armes et Munitions, comme tout CQP, est – suite à sa validation totale – acquis définitivement.

Validation partielle

Le jury estime que les acquis du candidat sont en partie en adéquation avec les attendus de la certification et lui permettent de répondre partiellement aux objectifs de cette certification ou bien certains modules du Livret 2 sont traités de façon insuffisante.

Lorsque les acquis du candidat ne correspondent pas entièrement aux compétences, aptitudes et connaissances exigées pour obtenir la certification visée, le jury prend une décision de validation partielle. Dans ce cas, les parties de certification obtenues sont acquises définitivement.

A savoir !!
Une compétence élevée dans un des domaines  de la certification visée ne compense en rien un déficit de compétence dans un autre domaine.
Une compétence élevée mais non suffisamment traitée et présentée dans le Livret 2 ne permettra pas la validation du module concerné.

Plusieurs solutions s’offrent au candidat, selon les préconisations du jury, pour compléter ses acquis :
–      Suivre la formation CQP Commerce Armes & Munitions pour les modules non validés
–      Acquérir une nouvelle expérience
–      Poursuivre sa démarche de validation par la VAE sur proposition du jury d’évaluation. Il doit se renseigner auprès de la FEPAM sur les points suivants :
1. Durée de validité de son avis de recevabilité
2. Date limite de dépôt de son nouveau dossier de validation (Livret 2), dans le respect de la durée de validité de son avis de recevabilité
3. Nouvelle facturation en fonction du nombre de modules restant à valider.

Refus de validation

Le jury estime que les acquis du candidat ne lui permettent pas de répondre aux objectifs de la certification visée. La certification n’est pas attribuée.
La déception peut être grande pour le candidat qui s’est investi pendant plusieurs mois sans résultat. Le jury étant souverain, sa décision ne peut être annulée. L’absence de validation ne signifie pas une absence de compétences mais plutôt une difficulté à bien comprendre les attendus de la démarche.

Notification de la décision du jury

La décision du jury est notifiée par l’autorité administrative qui délivre la certification. Si comme toutes décisions administratives elle est susceptible d’un recours gracieux ou hiérarchique, le Conseil d’Etat a eu l’occasion de rappeler que cette décision est fondée sur l’appréciation portée sur la valeur des candidatures par la délibération du jury devant lequel l’intéressé a présenté son Livret 2.
L’autorité administrative en est liée. Autrement dit, la décision administrative doit être conforme au principe de souveraineté du jury énoncé par les dispositions législatives et réglementaires. Par conséquent, une telle décision ne peut-être annulée car elle ne peut être entachée d’erreur de droit. « Conseil d’Etat du 03.07.09, n° 304154 ».

Si le candidat reste motivé, il peut envisager de recommencer intégralement la démarche sur proposition du jury d’évaluation ou envisager d’autres voies / possibilités :
–      En s’engageant dans un parcours de formation
–      En réalisant un bilan de compétences pour réorienter son projet professionnel
–      En déposant un dossier de VAE pour une certification plus en adéquation avec son expérience
–      En trouvant des solutions pour acquérir une expérience supplémentaire

 

Rappel !! Pour la délivrance du CQP, l’ensemble des modules doit être validé !